SENEGAL : LES AGENCES DE SÉCURITÉ DEMANDENT L’AUTORISATION DE PORT D’ARME

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

Sans armes, c’est l’insécurité totale; même les éléments censés garantir la sécurité sont dans l’insécurité totale

Du fait de la recrudescence de la délinquance, le chef de l’Etat a appris Afrik-inform.com, du fait de la recrudescence de la délinquance a tenu un conseil des ministres ce mercredi. Conseil qui vise en mettre en œuvre une stratégie de lutte contre ce fléau. Le président Macky Sall a demandé de renforcer le cadre d’exercice et de contrôle des entreprises de sécurité privée.

christ pharel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Impliquées dans ce combat, les agences de sécurité par le truchement du responsable de l’agence Afsec Sécurité, qui assure la sécurité de la clinique "Urgence Cardio" cambriolée il ya quelques jours, renouvelle la demande de port d’armes des agents de sécurité.

«Les agents de sécurité n'ont pas l’autorisation de port d’arme. Si l’Etat nous l’autorisait, la sécurité serait garantie parce que nos éléments sont exposés. On a en face des gens armés jusqu’aux dents. Si l’Etat souhaite qu’on participe à ce combat, qui consiste à garantir la sécurité à Dakar, qu’il nous donne l’autorisation de port d’arme. Sans arme, c’est l’insécurité totale; même nos éléments censés garantir la sécurité sont dans l’insécurité totale», a confié le responsable de l’agence Afsec à la radio Zik fm dans son édition de 12 heures de ce jeudi.

Tenant compte de leur implication dans cette lutte,  les agences de sécurité redemandent le port d’armes des forces sécuritaires auprès de l’Etat Cette demande a été faite par le responsable de l’agence Afsec Sécurité, chargé de sécurité de la clinique « Urgence Cardio» récemment cambriolée.

«Il est interdit aux agents de sécurité de porter des armes. Il y’aurait une sécurité 100% garantie si on nous l’autorisait. Les malfrats sont toujours armés, donc pour participer à la sécurité comme l’Etat le souhaite, il doit nous autoriser le port d’armes. Ceci serait un gage pour la société dakaroise, car sans arme, c’est l’insécurité totale. Nos agents sont eux-mêmes exposés au danger», a déclaré le responsable d’Afsec Sécurité.