BENIN : LA VIDEO-SURVEILLANCE POUR LUTTER CONTRE LE GRAND BANDITISME

Le gouvernement béninois vient de décider de la mise en place et de l’utilisation d’un système de vidéo- surveillance dans tout le pays. Cette détermination d’éradiquer le grand banditisme a été réaffirmée par le ministre d’Etat et secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki.

christ pharel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il a encore une fois de plus martelé au cours d’un point de presse hebdomadaire cette semaine. Estimant que les agents de sécurité publique ne peuvent pas être partout à la fois.

« Le recours aux moyens modernes de sécurisation est indiqué. Ainsi, les systèmes de vidéosurveillance s’imposent comme une solution fiable, capable de contribuer plus efficacement à une meilleure offre de sécurité, par une bonne prévention et une gestion efficiente des cas de grand banditisme », a-t-il souligné.

A cet effet, a-t-il précisé, l'exécutif béninois a instruit les ministres concernés aux fins de prendre les dispositions nécessaires en vue d'amener les régies financières des administrations et des entreprises publiques ou privées d'une part, et les établissements publics, les organismes publics ou privés d'autre part, à avoir recours aux caméras de surveillance, dans les conditions réglementaires.

 Pour lutter contre les actes de grand banditisme qui se perpétuent dans tous le pays, le Gouvernement de la République du Bénin a choisi de mettre en place un système de vidéo-surveillance. L'annonce a été faite à l'issue du conseil des ministres du mercredi à Cotonou.

Monsieur Pascal Irené Koupaki, le ministre d’État, secrétaire général du gouvernement a tenu à préciser que 'les systèmes de vidéo-surveillance s'imposent comme une solution fiable, capable de contribuer plus efficacement à une meilleure offre de sécurité, par une bonne prévention et une gestion efficiente des cas de grand banditisme'.

Les administrations, les entreprises et établissements tenant des caisses de recettes exposées seraient les principales victimes des actes de grand banditisme dans les zones urbaines et semi-urbaines selon le constat fait par les autorités chargées de la sécurité.

Les systèmes de vidéo-surveillance sont des moyens de sécurité modernes destinés à appuyer les agents de sécurité publique qui ne peuvent être partout à la fois. C'est la raison pour laquelle le gouvernement béninois a décidé d'avoir recours à ces moyens.

D'ores et déjà, les services compétents ont pris les mesures nécessaires et des dispositions légales ont été adoptées pour les conditions de mise en place et d'utilisation de systèmes de vidéo-surveillance sur toute l'étendue du territoire Béninois.

Les régies financières des administrations et des entreprises publiques ou privées, les établissements publics, les organismes publics ou privés ont déjà reçu des instructions pour prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de faciliter la mise en place et le recours aux caméras de surveillance dans les conditions réglementaires définies.