INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

AFRIQUE DU SUD : LES DIRIGEANTS AFRICAINS TRÈS EN COLÈRES DURCISSENT LE TON CONTRE L’AFRIQUE DU SUD. AFRIK-INFORM

Information
05 septembre 2019

AFRIQUE DU SUD : LES DIRIGEANTS AFRICAINS TRÈS EN COLÈRES DURCISSENT LE TON CONTRE L’AFRIQUE DU SUD. AFRIK-INFORM

 

Après trois jours d’émeutes à Johannesburg, marqués par des tueries xénophobes, les forces de maintien de l’ordre sont descendues dans la rue pour ramener le calme. D’après le bilan provisoire, ces attaques auraient déjà fait 7 morts et des centaines de commerces nigérians brulés. Fort de ces guéguerres, les dirigeants africains sont montés au créneau et condamnent.

                                                                                                                       Par Romaric TENDA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Nigeria est le premier à avoir condamné fermement ces violences. Le président Muhammadu BUHARI s’est dit suffisamment inquiet des violences contre les immigrés nigérians vivant en Afrique du Sud. Tout en durcissant le ton, le président du Nigeria a tout de suite rappelé son ambassadeur, et a annoncé l’arrivée en terre sud-africaine d’un envoyé spécial. 

Mardi, le chef de l’État sud-africain Cyril Ramafosa avait condamné ces violences. Une réaction jugée tardive selon bon nombre de dirigeants africains qui par riposte, ont décidé de boycotter le forum économique mondial sur l’Afrique qui s’est ouvert mercredi au cap. Ainsi donc, les présidents du Nigeria, du Malawi, du Rwanda, et de la république démocratique du Congo ont décidé de ne pas y aller en riposte à ces actes odieux.

a lire...AFRIQUE DU SUD – VIOLENCE : LE PRÉSIDENT SUD-AFRICAIN DIT NON A LA XÉNOPHOBIE DANS SON PAYS. AFRIK-INFORM

Dans la même veine, le président de la commission de l’union africaine Moussa FAKI MAHAMAT en plus d’avoir dénoncer ces actes, a appelé à ce que les responsables soient traduits en justice. Aussi, apprend-on, la sélection zambienne de football a décidé de d’annuler son match amical contre l’Afrique du Sud qui devait avoir lieu samedi prochain, pour des questions sécuritaires. Première puissance économique d’Afrique, l’Afrique du Sud connait depuis plusieurs années de nombreuses attaques xénophobes contre les étrangers. En 2015, sept morts avaient été enregistrés après le pillage de plusieurs commerces étrangers. En 2008, ces mêmes types d’émeutes avaient fait plus de 62 morts.

0
0
0
s2sdefault