INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

ZIMBABWE : TRAFIC AU SOMMET - GRACE MUGABE SOUPÇONNÉE DE TRAFIC D’IVOIRE. AFRIK-INFORM

Information
27 mars 2018

ZIMBABWE : TRAFIC AU SOMMET - GRACE MUGABE SOUPÇONNÉE DE TRAFIC D’IVOIRE. AFRIK-INFORM

 

Ce dimanche, après le scandale de sa thèse en sociologie le journal gouvernemental Sunday Mail  affirme que les services de protection de la nature et de la faune ont établi que Grace Mugabe avait  fait sortir de grandes quantités d’ivoire vers la Chine, les Émirats arabes unis et les États-Unis.

Par Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Après le scandale de sa thèse en sociologie qu’elle n’aurait pas écrite elle-même, l’ancienne et très controversée première dame du Zimbabwe se retrouve encore dans le collimateur de la justice du pays. Grace Mugabe, soupçonnée d’avoir empoché des millions de dollars en exportant illégalement de l’ivoire de contrebande.

Selon leur rapport cité par le Sunday Mail, elle aurait couvert son trafic en ordonnant à l’administration de son pays d’émettre des vrais-faux permis d’exportation de défenses d’éléphants pour des « cadeaux » à des dirigeants étrangers.

« Une fois hors du pays, ces « cadeaux » étaient intégrés à d’autres chargements et livrés au marché noir », a précisé le journal. Déjà plusieurs suspects ont été arrêtés. Et pour la toute première fois de son histoire, Grace Mugabe devrait être entendue pas la police.

A lire...ZIMBABWE : GRACE MUGABE ACCUSÉE D\'AGRESSION OBTIENT L’IMMUNITÉ DIPLOMATIQUE

Mme Mugabe doit être prochainement entendue par la police, selon le Sunday Mail. Longtemps connue pour ses seuls goûts de luxe, extravagances et coups de colère, Grace Mugabe, 52 ans, avait ces dernières années révélé son ambition de succéder à son mari. C’est pour l’en empêcher que l’armée est intervenue en novembre 2017, provoquant la démission de Robert Mugabe, 94 ans aujourd’hui, au terme d’un règne sans partage de trente-sept ans.

Les autorités anti-corruption du Zimbabwe enquêtent actuellement sur les conditions de délivrance d’un doctorat à Mme Mugabe en 2014. Le vice-chancelier de l’université du Zimbabwe a été arrêté en février dans le cadre de ce dossier. M. Mugabe a été remplacé à la tête du pays par son ex-vice-président, Emmerson Mnangagwa.

 

0
0
0
s2sdefault