CÔTE D'IVOIRE : MORT SUSPECTE DE DEUX DÉTENUS PRO GBAGBO EN MOINS D’UN MOIS

0
0
0
s2smodern

Pendant que le procès de l’ancien président Ivoirien s’enlise, ce jeudi a appris afrik-inform.com, Bonfils Todé, un détenu pour des délits liés à la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, est mort. Le deuxième décès en un mois, les conditions de dentention sont  fortement decriées. il etait en  détention depuis mai 2012 à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Par Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Les conditions inhumaines de détentions des pros Gbagbo sont décriées. Ils sont privés de droits à la santé. Le ministère ivoirien de la Justice a reconnu dans un communiqué le décès de M. Todé, soulignant que le "condamné, qui purgerait une peine de dix ans d'emprisonnement pour atteinte à la défense nationale, se serait retrouvé dans un état comateux et a rendu l'âme pendant les formalités d'évacuation". Le 20 mai, Jean Kouatchi, un ex-gendarme condamné à 10 ans d'emprisonnement pour "attentat ou complot contre l'autorité", des faits liés à la crise postélectorale, est décédé dans les conditions similaires.

Le ministère de la justice avait expliqué avoir "pris les dispositions pour une prise en charge, lorsque l'état de santé de la victime s'était subitement dégradé". La lenteur des procédures judiciaires ivoiriennes et la longueur des détentions préventives sont régulièrement dénoncées par les familles des détenus comme par la communauté internationale.

A lire...CÔTE D\'IVOIRE - MAMADOU KOULIBALY: LAURENT GBAGBO A ÉTÉ LE MEILLEUR DÉFENSEUR DE LA FRANCE.

Deux détenus pro-Gbagbo décédés en prison en l’espèce d’un mois. Ce bilan n’est pas du tout. Des personnalités proches de Ouattara appelle à libérer ces prisonniers, dont la détention ne se justifie plus à l’état actuel des choses. Le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro fait partie de ceux qui appellent au pardon et à la réconciliation.

Le président Alassane Ouattara de créer les conditions d’un vivre-ensemble harmonieux entre Ivoiriens. Car, c’est à cette condition que la Côte d’Ivoire redeviendra un véritable havre de paix comme au temps d’Houphouët-Boigny. Un pays apaisé attirera certainement davantage d’investisseurs.

A lire...COTE D\'IVOIRE : \"SAM L\'AFRICAIN\" MIS AUX ARRÊTS POUR ATTEINTE À LA SÉCURITÉ DE L\'ÉTAT.