MAROC-DIPLOMATIE: LE MAROC RAPPELLE SON AMBASSADEUR DES PAYS-BAS ET EXIGE L'EXTRADITION IMMÉDIATE D’UN MAROCAIN SÉCESSIONNISTE.

0
0
0
s2smodern

 

 Rien ne va plus entre le royaume chérifien du Maroc et celui des Pays-Bas, et ce particulièrement depuis l’intensification des mouvements séparatistes dans le Rif au nord du Maroc.

Par Dalvarice Ngoudjou Journaliste / Géostratége

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Le Maroc vient d’exiger des Pays-Bas l'extradition immédiate d'un de ses ressortissants et a décidé de rappeler "immédiatement" son ambassadeur à La Haye a indiqué le 24 juin dernier le ministère des Affaires étrangères marocain.

Présenté par Rabat comme un "trafiquant de drogue", l'homme recherché est Said Chaaou, un haut dignitaire du gouvernement marocain en exil. Mais selon de nombreux observateurs, le courroux du roi s’explique par le fait que cet ancien parlementaire est favorable à l'indépendance du Rif, une région du nord du Maroc en proie à un mouvement sécessionniste depuis bientôt un an. Le Maroc considère que Said Chaaou apporte un soutien financier et logistique à certains opposants du Rif.

Il a été clairement signifié aux Autorités néerlandaises qu’il est impératif que des mesures concrètes et urgentes soient prises à l’encontre de ce « trafiquant et mercenaire » de l’agitation. Ainsi, Le Maroc se réserve le droit de tirer toutes les conséquences et implications qui s’imposeraient au niveau des relations bilatérales et de prendre les mesures notamment politiques et diplomatiques nécessaires à l’encontre des Pays Bas.

Est-ce réellement un trafiquant de drogue, ou c’est son soutien aux mouvements sécessionnistes marocains qui lui est reproché ? Le Pays-Bas résistera-t-il à cette pression marocaine ? Affaire à suivre...