GAMBIE: LEADERS POLITIQUES ET SOCIETE CIVILE SENEGALAISE DEFIENT MACKY SALL ET LANCENT LA « COALITION CONTRE LA GUERRE EN GAMBIE »

l’association des victimes du bateau le «joola», ont lancé ce mercredi 04 Janvier 2017  la COALITION CONTRE LA GUERRE EN GAMBIE Contrairement à ce que peut laisser entrevoir la sortie de certains officiels sénégalais, la grande majorité des sénégalais est opposée à l’ingérence de leur pays dans le contentieux électorale gambien. Cette situation a incité certains leaders politiques et de la société civile à prendre leur responsabilité.

Dalvarice Ngoudjou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ainsi, très préoccupé par la situation en Gambie, le député et avocat sénégalais Maître El Hadji Diouf en compagnie du chanteur Ouza Diallo, du marabout Serigne Bara Dolly Mbacké et de Boubacar Ba, président de l’association des victimes du bateau le «joola», ont lancé ce mercredi 04 Janvier 2017 a la COALITION CONTRE LA GUERRE EN GAMBIE (CCGG). Pour Me Diouf, cette coalition vient dans le cadre de la protection des deux pays, que sont la Gambie et le Sénégal d’une guerre que veulent amorcer la Cédéao et les occidentaux.

 lire aussi GAMBIE: DE L 'EUPHORIE À L 'IMPASSE

Joint par Afrik-inform.com le député sénégalais confie : «La Cedeao n’a jamais résolu de problèmes dans cette région. Pratiquement la totalité des pays, au sein de cette institution à l’exception du Sénégal et de la Gambie, ont connu la guerre et des problèmes politiques et maintenant ils cherchent des semblables. La mission de la Cedeao n’est pas d’attaquer un pays mais de le défendre. La France et les autres Etats de l’Occident veulent se servir de l’histoire gambienne pour utiliser les ressources du Sénégal maintenant qu’ils savent qu’il y a du pétrole».

lire aussi Gambie: Alieu Momar Njai, président de la commission électorale quitte le pays..

De son coté conscient de la distance si proche entre la Gambie et la Casamance, le président Boubacar Ba appelle le président Macky Sall à être vigilant à ce sujet et à garder ses distances car nul ne peut aller en Casamance sans passer par la Gambie. Et si la guerre doit se tenir la Casamance ne serait pas épargnée. Et pour la coalition, le processus électoral  n'étant pas encore terminé le résultat provisoire na jamais élu un président et elle invite le peuple Gambien à rester calme et attendre la décision du juge car celle-ci restera sans appel.

 lire aussi GAMBIE: PAR CET ACTE, YAHYA JAMMEH RASSURE SES PARTISANTS.