GAMBIE: DE L 'EUPHORIE À L 'IMPASSE

02 décembre 2016, le monde a les yeux rivés sur ce petit pays d 'Afrique de l 'ouest embrigadé par le Sénégal, pour cause, un changement politique inédit s 'y deroulait: Jammey perdait les presidentielles au detriment d 'Adama Barrow. Ce revirement politique sans précedent dans un Etat où Yaya Jammey a posé sa main de fer pendant 22 ans, venait assassiner les pronostics des médias et de l 'opinion internationale qui condortait le félin au traditionnel boubou blanc, chapelet noir et coran à la main aux commandes pour un CDI en Gambie.

Manfred Essome

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mais helas, c 'etait sans compter sur une apparition soudaine d 'un Robin des bois de l 'immobilier, produit des classes au Royaume-uni, j 'ai nommé Adama Barrow. En jouant à l 'effet de surprise, en ayant une campagne qui lui a ouverte les portes des faveurs du peuple, c 'est un homme habitué aux affaires qui subit le revers de son inexperience politique. Le nouveau élu fait entendre avant même sa prise de fonction, de l 'eventualité de revoir la CPI dans ses bras telle une femme qu 'il souhaite reconquerir, pour l 'ancien regime qui avait envisagé sa sortie il y 'a quelque temps de cette institution c 'est un pied de nez : Barrow envisage implicitement la traduction devant la CPI de Jammey qui aux yeux de certains requins internationaux est un Kadhafi au bonnet blanc,modele réduit.

 lire aussi GAMBIE-CPI : BARROW N’EXCLUT PAS DE REINTERGRER LA CPI ET D’Y EXPEDIER YAHYA JAMMEH

Le clan Jammey contrattaque, et même les bons offices de la communauté internationale, (Cedeao, Onu, ...) ne suffiront pas à calmer le paludisme sevère des epreuves de force africaines à des fins d 'involution politique de nombre de présidents dont Jammey. La tentative de calmer le jeu par Barrow, les menaces exterieures ne suffiront pas à lui faire entendre raison.

lire aussi GAMBIE : L'ALTERNANCE GRIPPEE, LES RAISONS DU RETOURNEMENT DE YAHYA JAMMEH.

Il semblerait tout de même que l 'ancien homme fort de Gambie, ai été aperçu au pays de Black M il ya quelques jours selon des sources.Si cela est averé, l 'ancien président aurait - il compris enfin l 'enjeu d 'une sortie de crise louable, ou bien une tentative de se preparer à revenir à la charge? Le depart du president de la commission electorale et sa famille, augure til des fuites par mesures de représailles par les frankeistein du clan Jammey? Rien n 'est moins sur, l 'Afrique aura ses yeux rivés le 20 janvier.

lire aussi Gambie: Alieu Momar Njai, président de la commission électorale quitte le pays..