EDITO : L’AFRIQUE RECTO 2016 ET VERSO 2017 : ABECEDAIRE D’UNE ANNEE TUMULTUEUSE

2016 l’année de multiples défis a été très mouvementée. En ces temps où la tentation isolationniste revient en force dans les discours de dirigeants populistes à  la mode, la lucidité doit demeurer africaine. En 2016, L’UE a exercé diverses pressions de nature différente (chantage à l’aide au développement notamment), et a négocié individuellement des accords dits intérimaires avec certains pays pour accentuer la pression sur ceux qui refusaient de conclure l’Accord régional. De la récente rocambolesque volte-face du président sortant de la Gambie Yaya Jammeh à la grande crise politique au Gabon, l’Afrique sur le plan politique a subit beaucoup de secousses.

Lire aussi GAMBIE : L'ALTERNANCE GRIPPEE, LES RAISONS DU RETOURNEMENT DE YAHYA JAMMEH.


Non sans oublier, la dénonciation virulente du FCFA cette année 2016 par les africains. 2017 sera encore riches en rebondissements. L’agenda 2063 de l’Union Africaine, « l’Afrique que nous voulons », est une bonne boussole pour nous guider vers le cap visé. Elle définit des étapes claires, consensuelles.

 

Guy hervé fongang

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’AFRIQUE EN 2016 RECTO VUE DU RETROVISEUR

SUR LE PLAN CULTUREL

2016 a été une année phare pour les africains. Un des marqueurs fort sera la désignation de Manu Dibango comme grand témoin des jeux de la francophonie. Succédant ainsi à d’illustres personnalités. 2016 a aussi été l’année des disparitions de grandes figures du continent : Papa Wemba, Malick Sidibé, Anne-Marie Nzié, Ousmane Sow. Et même de moments uniques comme  l’inauguration du premier musée sur l’histoire afro-américaine à Washington.

PAPA WEMBA:  LE VIRTUOSE QUI AVAIT VU VENIR  SA MORT

SUR LE PLAN SPORTIF

Aux Jeux Olympiques de Rio 2016 l’Afrique s’en est sortie avec 45 médailles, battant son record de 40 engrangés à Pékin en 2008.

Outre, le Cameroun a organisé la deuxième coupe d’Afrique des nations de son histoire après celle de 1972. L’ancien capitaine des Lions Indomptables Samuel Eto’o a reçu la distinction du « Meilleur attaquant africain de tous les temps ».Ceci, à travers un classement des 10 meilleurs attaquants africains  qui sont encore en activité ou à la retraite.

Lire aussi RIO 2016 : L’AFRIQUE GAGNE AVEC MAESTRIA

 

SUR LE PLAN POLITIQUE

De la récente rocambolesque volte-face du président sortant de la Gambie Yaya Jammeh à la grande crise politique au Gabon, l’Afrique sur le plan politique a subit beaucoup de secousses. Entre conflits, violence, élections non-équitables, arrestation d’opposants, emprisonnement, terrorisme, corruption, etc...

Un des grands moments de cette année 2016, sur le plan politique, c’est la date du 8 Novembre. Marquant l’élection du 45eme Président des USA. Après l’explosion de joie suscitée sur le continent à l’élection le 4 novembre 2008 de Barack Obama.

 

Lire aussi EDITO: GOOD BYE OBAMA : LES FRUITS N’ONT PAS TENU LA PROMESSE DES FLEURS

Le Ghana cette année peut se targuer d‘être l’un des pays les plus démocratiques du continent le président John Dramani Mahama a reconnu et salué la victoire l’historique opposant, Nannan Akufo-Addo.

Le Gabon a suscité beaucoup de curiosité. Lors de la campagne présidentielle jusqu‘à la victoire officielle d’Ali Bongo, et à l’auto proclamation de victoire de son opposant Jean Ping qui jusqu'alors ne désespère pas.

Lire Gabon -politique: BONGO REELU, UNE NOUVELLE PAGE S'OUVRE

 

Au Congo Brazzaville, le 20 mars 2016, Denis Sassou-Nguesso remporte les élections après avoir organisé un référendum pour lui permettre de briguer un autre mandat après plusieurs années au pouvoir. Investi chef d’Etat Denis Sassou Nguesso fait désormais face à une insécurité.

Lire Congo: la cour constitutionnelle déclare Sassou vainqueur.

En République Démocratique du Congo, le président Kabila qui a pris le pouvoir à la mort de son père en 2001 s’accroche au pouvoir malgré la fin de son mandat le 19 décembre. La Constitution ne le lui permettant pas d‘être candidat pour les prochaines élections.

 

Lire RDC - POLITIQUE: LE PAYS SERA CO-GÉRÉ PAR L'OPPOSITION ET KABILA JUSQU'EN DÉCEMBRE

Au soudan du Sud, Selon les Nations unies, un génocide est imminent dans le pays. Une information aussitôt démentie par le président Salva Kiir. Le conflit entre son ex vice-président (Riek Machar) et lui a provoqué beaucoup de morts et de nombreux déplacés civils.

Au Burkina Faso, Après la chute (2014) de Blaise Compaoré qui a dirigé le pays pendant 27 un de ses partisans, le général Gilbert Diendéré reprend les rênes. Perpétrant un putsch contre une fragile transition qui elle-même cherchait ses repaires. Toute la classe politique se mobilise contre cette ‘‘forfaiture’‘ et fait échec au général putschiste. une élection présidentielle est organisée. Roch Marc Kaboré en sort vainqueur dès le premier tour avec 53,5 % des voix.

En Ouganda, ce pays de l’Afrique Australe, les élections ont eu lieu avec son corollaire habituel de violence. L’opposant Kizza Besigye s’auto proclame vainqueur et prête serment. Ce qui va conduire à son arrestation.

Au Nigeria, 2016 fut une année heureuse pour plusieurs familles des écolières de chibok. 21 parmi elles ont été libérées par le groupe terroriste Boko Haram par la médiation du Comité international de la Croix Rouge (CICR) et du gouvernement suisse. Cependant 100 filles sur les 276 enlevées avaient réfusé leur libération, affirmant qu’elles se sentaient à l’aise chez leurs ravisseurs. 57 parmi les écolières ont pu s‘échapper.

Lire NIGERIA - TERRORISME: BUHARI ANNONCE LA DESTRUCTION TOTALE DU QUARTIER GÉNÉRAL DE BOKO HARAM A SAMBISSA.

 

Au Burundi, on a assisté à un enlisement de la crise politique, puis diplomatique et enfin sécuritaire. Le premier mandat du président Nkurunziza n‘était pas au suffrage universel. Les détracteurs du président burundais, estiment qu’il a violé l’Accord d’Arusha en briguant un troisième mandat consécutif. Conséquence, des violences, des morts, une répression, des assassinats ciblés, manque de liberté d’expression. La dernière en date est la tentative d’assassinat de Willy Nyamitwe, chargé de communication de la présidence burundaise.

Lire Après le Burundi et l'Afrique du Sud, la Gambie annonce son retrait de la CPI.

En Ethiopie, Human Rights Watch (HRW) a publié un rapport le 16 juin faisant état de ce que plus de 400 Oromos ont été tués lors de manifestations pacifiques. La pomme de discorde entre le gouvernement et cette ethnie est un plan d’extension de la capitale Addis-Abeba. Les fermiers de cette ethnie majoritaire craignent l’expropriation.

En Afrique du Sud, le pays subit la pire humiliation pour l’ANC depuis la fin de l’apartheid. Les élections du 3 août marquent La fin de l’hégémonie de l’ANC. 95 % des voix, le parti qui domine la vie politique du pays depuis la fin de l’apartheid a perdu le contrôle de la municipalité. Depuis la fondation de l’Afrique du Sud démocratique en 1994, l’ANC n’est jamais tombé en dessous de la barre des 62 %.

 

BILAN ECONOMIQUE

Plusieurs économistes et africains veulent tourner la page du Franc CFA, le président Tchadien Idriss Deby relançait le débat de la monnaie commune. Pour lui, l'Afrique doit avoir sa propre monnaie pour amorcer le développement.

Lire ZONE  FRANC CFA : LA BEAC A DECIDE DE FABRIQUER ELLE-MEME LA MONNAIE


Les ministres des quinze pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre utilisant le franc des pays et le ministre français des finances Michel Sapin se réunissaient pour faire le point sur les réformes en cours et à venir.

Lire CAMEROUN: SOMMET EXTRAORDINAIRE DES CHEFS D’ETAT D’AFRIQUE CENTRALE A YAOUNDE

Après 10 ans d'âpres négociations, l'Union Européenne et six pays membres de l'union économique et douanière sud-africaine (Botswana, Lesotho, Mozambique, Namibie, Afrique du sud et Swaziland) ont signé le 10 juin 2016 dans la localité de Kasane au Botswana, les accords de partenariat économique (APE).

 

Lire SENEGAL-APE : COMMENT ET POURQUOI LE SENEGAL VEUT- Il ENTRAINER D’AUTRES PAYS AFRICAINS DANS CE SUICIDE ECONOMIQUE ?


Sur le plan des télécoms

L’Afrique dépasse le milliard d’abonnés mobile fin 2016, le continent comptera plus d’un milliard de puces téléphoniques actives selon le dernier rapport du cabinet d’intelligence économique Ovum publié en ouverture du salon Africacom organisé au Cap du 15 au 17 novembre. Elles n’étaient que quelques dizaines de milliers à la fin des années 1990. Bien que la croissance des abonnés ralentisse désormais, leur nombre continuera à progresser dans les prochaines années pour atteindre 1,3 milliard en 2021. .

Le grand bond en avant énergétique : les défis de l'Afrique en la matière sont considérables. Sous la présidence de Kofi Annan, l'Africa Progress Panel appelle à décupler les capacités de production en Afrique à l'horizon 2030. L'an dernier, les dirigeants africains ont manifesté une volonté toujours plus affirmée de transformer radicalement le secteur de l'énergie. Le contexte mondial évolue lui aussi à la faveur de la COP21.

L'effondrement des cours des matières premières, clé de la diversification : les pays africains riches en ressources naturelles, comme l'Angola, le Ghana, le Nigéria ou la Zambie, sont profondément fragilisés par l'effondrement des cours des matières premières. Ils doivent donc identifier des sources alternatives de financement. Si la Chine restera un acteur majeur à cet égard, 2016 verra également l'Inde émerger comme un sérieux concurrent.

 

 

Lire ZIMBABWE- ECONOMIE : LE ZIMBABWE LANCE SA NOUVELLE MONNAIE

 

L’AFRIQUE VERSO 2017

Désormais la deuxième région économique du globe, l’Afrique possède la croissance la plus rapide derrière l’Asie. Essor de la classe moyenne, forte croissance démographique et prédominance des jeunes, urbanisation galopante, adoption des nouvelles technologies... sont autant d’indicateurs favorables au développement de la consommation en Afrique.

  • D’ici à 2017, l’Afrique devrait devenir la première destination à l’international des investissements des sociétés européennes de distribution et de biens de consommation en matière d’investissements directs, derrière l’UE.
  • Les cinq piliers du développement de la consommation sur le continent - classe moyenne, croissance démographique et proportion des jeunes, urbanisation, nouvelles technologies – devraient conduire à une augmentation annuelle de 11% de la consommation de produits manufacturés d’ici 2019.
  • 80 % du PIB africain étant concentré sur onze marchés, les entreprises cibleront leurs investissements dans les pays affichant la croissance la plus rapide : Nigéria, Egypte, Maroc, Tunisie, Kenya, Ethiopie, Côte d’Ivoire, Cameroun, RDC, Ouganda et Sénégal.

L’Afrique, le nouvel eldorado des énergies nouvelles

Alors que la COP 22 s’est tenue sur le continent africain, au Maroc, en novembre dernier, la capacité de l’Afrique à engager une réflexion concertée et structurante sur son avenir énergétique, comme à relever les nombreux défis qui l’attendent dans ce domaine, se trouve au centre de toutes les attentions.

Selon les estimations de l’Africa Progress Panel, dirigé par Kofi Annan, 621 millions d’africains, soit plus de la moitié des habitants du continent, seraient privés de tout accès aux réseaux de distribution d’électricité. Cette accessibilité est cruciale, d’autant que les besoins en énergie, et en électricité en particulier, ne vont cesser de croître dans les prochaines années. Selon l’Agence Internationale de l’Energie Renouvelable, la demande en énergie devrait tripler entre 2010 et 2030.

Perspectives économiques de l’Afrique

Après avoir ralenti à 3 % en 2015, le taux de croissance de l’Afrique subsaharienne baisse à 1,6 % en 2016, son niveau le plus bas depuis vingt ans. Les difficultés économiques rencontrées par les principales économies de la région (le Nigéria et l’Afrique du Sud en particulier), qui subissent toujours les contrecoups de la chute des cours des matières premières, expliquent ce ralentissement. Africa’s Pulse, publication semestrielle du Groupe de la Banque mondiale qui analyse les perspectives économiques du continent constate des taux de croissance très hétérogènes à travers le continent et révèle des disparités entre les pays. L’Éthiopie, le Rwanda et la Tanzanie affichent toujours en moyenne des taux annuels supérieurs à 6 %. la Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent parmi les économies les plus performantes du continent