Economie : Rencontre inédite des investisseurs en Afrique

 

Le plus grand rassemblement des investisseurs en Afrique s’ouvre ce samedi et ce jusqu’à dimanche au Nigéria sous l’initiative de Tony Elumelu l’un des grands investisseurs que compte le continent.

Paul- Joël Kamtchang

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Près de 1 000 entrepreneurs venus de 54 pays africains prennent part depuis ce samedi et ce pendant 2 jours, à la 2eme édition du forum d’entreprenariat annuel Tef (Tony Elumelu Fondation) dans la capitale économique du Nigéria, Lagos.

"Le forum célèbre la promotion 2016 des entrepreneurs Elumelu sélectionnés parmi plus de 45 000 candidats dans 54 pays africains ainsi que la fin de la formation innovante en ligne d’une durée de 12 semaines" précise le document reçu à notre rédaction. A l’issue de ce programme, les entrepreneurs acquièrent le statut de membres des anciens participants du plus important réseau entrepreneurial d’Afrique.

Selon Tony Elumelu le promoteur de ce grand gala des investisseurs, "le forum TEF est le cœur du Programme d’entrepreneuriat TEF, et à travers celui-ci, nous donnons dans l’objectif d’autonomiser les récipiendaires plutôt que de créer une dépendance vis-à-vis de nous". Pour autant, Tony pense que "par conséquent, nos entrepreneurs changeront le visage de l’Afrique, créant ainsi une vague de business africains dynamiques, enrichissant leurs communautés et leurs pays, et étant des locomotives de la croissance économique à travers le continent tout entier".

Pour mener à bien ce projet, le programme s’est engagé sur une durée de 10 ans. Pendant cette période, TEF va débourser 100 millions dollars américain. Les participants pourront recevoir jusqu’à 10 000 dollars américains comme capital d’investissement dans le cadre de l’implantation de leur entreprise. Ces participants sont en effet, des investisseurs des domaines porteurs capables de changer le visage de l’Afrique. Il s’agit des secteurs de l’Agriculture, de la mode, des télécommunications et tout autre secteur porteur de croissance.

Dans cette mise en place, le genre n’a pas été oublié par TEF car, 36% des candidats triés sur le volet, sont des femmes africaines. Ce qui constitue une augmentation considérable comparativement aux 24% de la première édition. On peut aussi noté que la tranche d’âge des entrepreneurs n’a pas été négligée. Elle varie de 18 à 54 ans.

Pour ce qui est de la méthodologie du forum organisé par TEF, il "permet aux entrepreneurs de partager et d’acquérir de l’expérience, de créer des partenariats transfrontaliers, et d’être connectés à des investisseurs et décideurs politiques" précisent les organisateurs. Pour ce samedi, on suivra particulièrement des séances plénières, des cours prodigués par des experts, des interventions du type TED-X ainsi que des opportunités propres à des secteurs spécifiques. La 2ème journée est consacréeau rassemblement axé sur les politiques ayant pour objectif de développer un environnement propice au climat des affaires.

Des grandes annonces sont aussi prévues à la fin de ses assises. Les partenaires de la TEF comme Microsoft, la CEDEAO, la BAD et le Ministère Nigérian de l’Information, de la Culture, et du Tourisme qui ont fait le déplacement de la capitale économique du Nigéria vont annoncer officiellement leur engagement à soutenir l’entreprenariat africain.